Système semi-intelligent, le drone est contrôlé à distance. Son déplacement dépend des commandes réalisées par l’utilisateur. Il est possible de programmer l’itinéraire du drone. Aussi, le dispositif peut faire preuve d’autonomie de déplacement. Il se contente de suivre le trajet programmé tout en s’adaptant aux conditions rencontrées. Sachez qu’il existe différents types de drone. En voici les plus en vue.

Les aéronefs non habités de catégorie A et B

Les drones font partie des aéronefs non habités qui sont répartis en deux catégories : la catégorie A et la catégorie B.

Dans la catégorie A, on trouve les aéronefs captifs qui sont reliés au sol ou à une personne. Leur poids peut atteindre les 150 kg. Il y a aussi les aéronefs non captifs faits d’une motorisation et qui respectent certaines limites. Les aérostats à air chaud font également partie de la catégorie A.

Dans la catégorie B, on retrouve des aéronefs qui ne répondent pas aux caractéristiques de ceux de la catégorie A. Pour utiliser un tel modèle, il faut absolument obtenir une autorisation de vol délivrée par la DGAC. Celle-ci doit attester des capacités de l’engin et de son télépilote. Quant aux aéronefs de la catégorie A, il est possible de les utiliser sans autorisation préalable.

Modèles de drone dotés d’un système de voiture

En vous rendant sur https://www.le-blog-techno.fr/, vous découvrirez des créations innovantes comme le drone, dont certains modèles sont dotés de système de voiture. On distingue ainsi les drones à voiture fixe incluant les ailes volantes. Celles-ci sont assez solides en général et sont destinées aux grands espaces. Il est facile de les manœuvrer même quand le vent souffle fortement. L’autonomie des drones à voitures fixe est de 45 minutes. Ils peuvent voler à plus de 80 km/h. Notez que ce type de drone convient plus à la vitesse et à la réalisation de vidéo. Par contre, ils ne sont pas trop précis en cas de prise de photos aériennes.

Parmi les modèles de drone dotés d’un système de voiture, il y en a qui sont des appareils à voiture tournante. On les appelle aussi hélicos ou multirotors. Ces appareils sont à l’image de l’hélicoptère. Mais contrairement à ceux avec des ailes volantes, ils permettent de prendre de belles photos aériennes.

La gamme des drones de loisir

Les modèles de drone de loisir sont nombreux. Ils embarquent plusieurs fonctionnalités et caractéristiques qui répondent à des besoins spécifiques des utilisateurs.

Dans le lot des drones de loisir, il y a ceux pour débutants. Ils sont généralement de petite taille et peuvent même être considérés comme de mini-drone, voire même des micro ou nano-drones. Ces fabrications sont destinées à la découverte du pilotage de drone et sont très faciles à piloter. Il est possible d’en acheter avec moins de 25 euros.

Parmi les drones de loisir, il y a aussi les drones caméras. Avec un tel engin, de magnifiques vues peuvent être réalisées depuis le ciel. Vous pouvez opter pour une caméra intégrée qui est non amovible. Mais le mieux est de privilégier un modèle doté au minimum d’une caméra Full HD ou UHD afin que la qualité d’image soit au top. Il est possible aussi de tomber sur une fabrication avec une caméra embarquée.

Si vous êtes un amateur de racing, c’est un drone dédié à la course qui doit vous intéresser. On l’appelle simplement racer et peut être piloté de diverses manières. Il est possible de faire un pilotage en vue directe, une méthode qui, toutefois, limite le périmètre de vol. Le pilotage peut aussi se faire en utilisant un retour vidéo via un écran intégré à la radiocommande. Une autre option est de faire un télépilotage en immersion totale. Dans ce cas, vous aurez besoin d’une paire de lunettes de réalités virtuelles, également appelées lunettes FPV.

Les types de drones professionnels

Certains modèles de drone sont destinés aux professionnels. On les utilise pour mener toutes sortes de missions dans divers secteurs, comme le cinéma, l’audiovisuel, la sécurité, la surveillance, l’architecture et l’inspection de bâtiments. Les drones professionnels d’adaptent à tous les milieux, notamment les environnements terrestres, aériens, aquatiques et sous-marins.

Concernant les drones aériens, sachez qu’ils sont dotés d’ailes volantes pouvant parcourir de longues distances. Les plus performants sont capables de voler pendant plus de 2 heures.

Les drones marins de surface et sous-marins sont utilisés pour accomplir de nombreuses missions. Ils peuvent, par exemple, faire une inspection d’infrastructures en mer, une prise de vues sous-marine ou encore une exploration des ressources sous-marines.

Quant aux drones terrestres, ils sont connus sous l’acronyme UGV. On les utilise dans une diversité de domaines civils et militaires.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here